Comment identifier la porcelaine ?

La porcelaine est une céramique fine majoritairement réalisée pour les arts de la table. Elle peut se retrouver sur les pommeaux des cannes de collection et elle constitue la tête de certaines poupées anciennes.

Sa technique de fabrication à base de kaolin (argile blanche) avec une cuisson à 1200° a été découverte en Chine qui la maitrise à la perfection depuis le XIIème siècle. Les Européens qui ont emprunté les routes commerciales de la soie ont ramené avec eux cette porcelaine d’Orient de grande valeur. Ils mettront des siècles avant de réussir à la copier et l’égaler.

Les premiers résultats obtenus par les alchimistes seront loin de la perfection de la céramique chinoise. Cette « porcelaine tendre » (ou pâte tendre) est beaucoup plus fragile. Il faudra attendre le début du XVIIIème siècle pour que le mystère de l’ingrédient secret (le kaolin) soit percé à jour à Meissen (Saxe). Les autres grands centres européens vont progressivement maîtriser cette nouvelle technique et la « porcelaine dure » va se déployer. En France, ce sont les manufactures de Sèvres, Paris et Limoges qui sont les principaux centres de production.

Cette céramique étant la plus noble et la plus prisée, il est important de savoir la différencier de la faïence ou du biscuit.

Premier coup d’œil

Lorsque vous tenez une assiette de porcelaine dans la main vous constatez tout d’abord sa grande finesse mais aussi sa dureté. Le décors d’une porcelaine est souvent mieux travaillé que celui d’un objet en faïence.

Le test de la lampe

La cuisson à 1200° subit par la porcelaine entraine sa vitrification, rendant  la matière translucide. Cet élément est un indice important à prendre en compte pour différencier la porcelaine de la faïence. ASTUCE : Placez votre objet en céramique à proximité d’une source lumineuse et si la lumière passe au travers, vous saurez qu’il s’agit bien de porcelaine.porcelaine transparente

 

La porcelaine peut prendre un autre aspect lorsqu’elle est cuite sans émaillage et donc sans décor : nous parlerons alors de biscuit. Cette céramique blanche à l’aspect du marbre est inventée au XVIIIème siècle par la manufacture de Sèvre. Elle permet de réaliser des statuettes avec un aspect assez brut au toucher. Impossible de le confondre avec la porcelaine émaillée dont le revêtement extérieur glissera sous vos doigts.

Le biscuit n’est pas protégé par une couche d’émail ce qui le rend très sensible aux tâches. Si vous souhaitez redonner un peu de blancheur à votre biscuit, utilisez du bicarbonate de soude ou de la poudre à lave-vaisselle que vous mélangerez avec de l’eau tiède, puis frottez délicatement avec une brosse souple ou un chiffon. Pensez à bien rincer votre objet à l’eau claire et à le sécher après cette opération.

Photo : Vase en porcelaine de Sèvres, Lisbonne, musée Calouste-Gulbenkian

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Pascale De Moyer dit :

    Bonjour, je cherche à identifier et évaluer un service ancien en porcelaine. Puis-je vous en envoyer la photo?
    Merci pour votre réponse
    Pascale De Moyer

    J'aime

    1. quidartblog dit :

      Bonjour, vous pouvez publier vos photos sur notre plateforme d’expertise communautaire ou utiliser notre service d’expertise professionnelle. Inscrivez vous sur notre site http://www.quidart.com et laissez-vous guider.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s