Analyser des timbres de collection

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’histoire du timbre-poste n’est pas très ancienne ; le « One-Penny-Black » est le premier timbre émis en Grand Bretagne en 1840. Il permettait pour la première fois de faire payer les frais d’envoi à l’avance et de ne pas solliciter la bourse du destinataire.

La philatélie est l’art de collectionner des timbres postaux et fiscaux. Il s’agit ici d’une des collections qui a été la plus pratiquée en raison de son accessibilité et des rêves d’évasion et de voyage qu’elle pouvait procurer. Aujourd’hui, cet art disparaît à petit feu (merci internet !), mais une poignée de passionnés à travers le monde continue de remplir des albums selon des règles très pointilleuses. Nous allons ici vous donner quelques pistes qui vous aideront à déterminer la valeur de vos timbres.

  • Timbre neuf VS timbre oblitéré

La première chose à savoir est qu’en général, un timbre neuf aura plus de valeur qu’un timbre oblitéré. En effet, la marque postale qui annule la validité du timbre lui fait perdre de la valeur. Les timbres neufs peuvent par ailleurs toujours être munis de leur gomme (substance à l’arrière du timbre qui colle lorsqu’elle est humidifiée), ce qui peut leur donner une plus-value importante.

  • Rareté

Ce qu’il convient de savoir en deuxième lieu c’est que la valeur du timbre dépend de sa rareté. Le problème est que le timbre est un objet populaire qui a vocation à être imprimé en très grand nombre. Un timbre rare est donc par définition une exception. Il est néanmoins possible de trouver des timbres appartenant à de petites éditions qui ont été arrêtées précipitamment à cause d’une faute de frappe par exemple. Les défauts de fabrication sont gage de valeur.

  • Ancienneté

L’ancienneté ne tient par conséquent pas un rôle primordial dans la philatélie, car un vieux timbre du XIXème siècle peut tout à fait exister en milliers d’exemplaires lui accordant donc une petite valeur. Par exemple, le Penny Black de 1840 a été édité à environ 70 millions d’exemplaires. Mais c’est une information qui doit tout de même être prise en considération aux côtés des autres éléments.

  • Diversité des thèmes

Ensuite, il faut intégrer qu’il existe des dizaines de manières différentes de collectionner les timbres tant les thèmes sont divers : pays, époque, neuf, oblitéré, fiscaux,… Le prix d’un timbre fonctionne selon la loi de l’offre et de la demande, et tous les collectionneurs n’attribueront pas le même intérêt et la même valeur à un même timbre.

  • Etat de conservation et bonne lisibilité du timbre 

Tous les timbres de la même série n’ont pas une valeur identique. Un collectionneur donnera plus de valeur à un timbre en bon état. Il est important de pouvoir lire les différentes inscriptions (pays, date d’émission, …). L’altération est aussi étudiée du côté des plis, des déchirures, des manques qui feront chuter le prix du timbre.

 

Vous l’aurez compris, l’expertise des timbres n’est pas une chose facile, elle est réservée à un petit monde de connaisseurs. Cependant, il existe tout de même des outils pour vous aider dans vos recherches : le catalogue de cotation Yvert & Tellier fait office de référence pour les timbres français à partir de 1849. Vous pouvez aussi regarder du côté des logiciels philatéliques qui vous aideront à répertorier vos timbres.

Nous vous invitons également à faire une demande d’expertise communautaire ou d’expertise professionnelle depuis notre site si vous souhaitez des informations précises sur un timbre ou une collection.

 

Pour la petite histoire, le prix record enregistré pour un timbre est de 9,5 millions $. Le « One-Cent Magenta » a été vendu aux enchères à New-York en 2014. Il s’agissait de l’unique exemplaire connu de ce timbre de Guinée Britannique de 1856.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s